Rechercher
  • autambour

#25novembre Journée internationale de lutte contre les violences de genre

Article TW


Le 25 novembre 1960, en République Dominicaine, Patria, Minerva et Maria Teresa Mirabal, également appelées les sœurs papillons, sont piégées et assassinées par le gouvernement, pour avoir lutté contre la dictature en place. Elles avaient participé à la création du Mouvement Révolutionnaire du 14 Juin.

Cette journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes sera instaurée pour commémorer leur combat politique et en femmage à toutes les victimes.



62 ans après le meurtre de ces trois femmes, nous sommes toujours en lutte contre les violences faites aux femmes, qu’elles soient physiques, sexuelles ou psychologiques. Malgré les avancées féministes constatées depuis les années 1960, toutes les femmes, cis ou trans, quel que soit leur âge, leur nationalité, leur milieu…sont, ont été ou seront concernées par des violences, sexistes et sexuelles, d’ordre systémique.

Pour de nombreuses femmes, ces violences s’ajoutent à celles déjà subies : racisme, LGBTQIA+phobie, violences validistes, discriminations religieuses…


Depuis 2022, #NousToutes produit son propre décompte pour représenter la réalité des violences sexistes et sexuelles, sans discrimination, et avec la volonté de n’invisibiliser aucune des femmes qui sont assassinées parce qu’elles sont des femmes.

Auparavant, seuls les féminicides par compagnon ou ex étaient dénombrés.

Certaines femmes ont été tuées par un membre de leur famille, d’autres pour avoir refusé un rapport sexuel, d’autres encore en raison de leur transition de genre.

Certaines ont été poussées au suicide par des hommes violents ou par le (cyber-)harcèlement sexiste et sexuel dont elles étaient victimes.

Si l’Etat français dénombre les assassinats au sein du couple, il ne distingue pas les homicides des féminicides, le mot féminicide n’existe pas dans le code pénal.


Aujourd’hui, 25 novembre 2022, Journée internationale de lutte contre les violences de genre, au dernier décompte, on dénombre 121 féminicides.


Outre la situation alarmante du nombre de féminicides constaté tous les ans et dans le monde entier, de nombreuses femmes sont victimes de violences sexistes et/ou sexuelles au quotidien.

En 2007, Tarana Burke, femme noire, travailleuse sociale, invente #MeToo, un mouvement social encourageant les femmes à dénoncer les violences et agressions sexuelles.

En 2017, les témoignages affluent, l’aspect systémique des violences ne peut plus être ignoré et pourtant #MeToo est un mouvement de victimes sans coupables.


250 femmes sont violées chaque jour en France.

Un rapport de la Fondation des femmes soulignait que parmi les 95 000 affaires de viols commis sur des femmes majeures en 2020, seules 732 se sont soldées par une condamnation, soit 1%.

Ces chiffres révèlent l’insupportable impunité des auteurs de violences sexuelles.


Par ailleurs, sur 10 femmes victimes de violences, 4 resteront sans solution d’hébergement d’urgence.

On constate également que les téléphones “grave danger” ne sont attribués qu’à 1 à 2% des victimes.


Nous demandons des actes forts pour mettre fin aux violences de genre et aux inégalités, de grandes annonces ne suffisent pas.

  • Déclarer l'Égalité entre les femmes et les hommes “Grande cause du quinquennat”

  • Se qualifier de féministe

  • Surfer sur la vague #MeToo en 2017

  • Détourner le slogan #NousToutes en 2022

  • Annoncer que le budget alloué à l'Égalité pour 2023 est en progression de 95% par rapport à 2017

Ce qui précède peut être qualifié d’effet d’annonce, le mot clé dans la définition est écrit en gras.

Effets d’annonce : technique de communication visant à annoncer une mesure particulière, singulière, pouvant répondre à une problématique. Elle doit avoir pour effet une mobilisation pour ensuite une éventuelle mise en action effective.



Les 57,7 millions alloués à l'Égalité pour 2023 sont loin, très loin, des 2 milliards demandés par nos associations féministes.

Trop de femmes sont concernées par les violences.

Nous, associations féministes, avons des solutions.

La France a besoin de politiques publiques d’ampleur et nous attendons de l’exemplarité.

Choisir de nommer, défendre, voire même reconduire des hommes accusés de violences sexistes et sexuelles, révèle l’insupportable indifférence et le mépris porté à cette grande cause.


Au Tambour ! est un espace unique, où chaque femme est la bienvenue.

Depuis 2020, nous échangeons et partageons des moments de vie avec des survivantes.

De grandes dames qui font preuve de résilience et ont en commun une force immense.

Faites du bruit (avec) et pour les femmes cis et trans !


#DoublePeine #OrangeTheWorld #RasleViol #Violencesdegenre #FaireduBruitpourlesFemmes #autambour #Féministes


Aller plus loin

Tuer les femmes : une histoire mondiale

Les Couilles sur la table #74 / Binge audio

https://www.binge.audio/podcast/les-couilles-sur-la-table/tuer-les-femmes-une-histoire-mondiale-1-2

https://www.binge.audio/podcast/les-couilles-sur-la-table/tuer-les-femmes-une-histoire-mondiale-2-2






Féminicides : une histoire mondiale

Christelle Taraud, Editions La Découverte, 2022













Sources


ALVES Sabrina, “Féminicides : état des lieux de la situation dans le monde”, ONU Femmes, 25 novembre 2019, https://www.onufemmes.fr/nos-actualites/2019/11/25/feminicides-etat-des-lieux-de-la-situation-dans-le-monde.

Commission d’intervention feministre du NPA, “Violences faites aux femmes : ça suffit !”, L’anticapitaliste, 20 novembre 2021, https://lanticapitaliste.org/arguments/feminisme/violences-faites-aux-femmes-ca-suffit.

“Journée Internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes”, Journée Mondiale, https://www.journee-mondiale.com/132/journee-internationale-pour-l-elimination-de-la-violence-a-l-egard-des-femmes.htm.

LHOTE-FERNANDES Sandra, Egalité femmes-hommes : grande cause, petit bilan, Oxfam, Mars 2022, https://www.oxfamfrance.org/wp-content/uploads/2022/03/Rapport_egalite_femmes_hommes-Mars2022-VF.pdf

MOURGERE Isabelle, “Le bilan glaçant des féminicides en France: plus 20% en un an”, TV5 Monde, 5 septembre 2022, https://information.tv5monde.com/terriennes/le-bilan-glacant-des-feminicides-en-france-plus-20-en-un-469514.

“Les sœurs Mirabal, opposantes à la dictature”, L’histoire par les femmes, 5 mai 2021, https://histoireparlesfemmes.com/2021/05/05/les-soeurs-mirabal-opposantes-a-la-dictature/.

“Violences sexistes ou sexuelles : de quoi on parle ?”, Question Sexualité, https://questionsexualite.fr/lutter-contre-les-violences-et-discriminations/les-violences-sexistes-et-sexuelles/violences-sexistes-ou-sexuelles-de-quoi-on-parle.



45 vues0 commentaire