Rechercher
  • autambour

Manifeste

Au Tambour ! a ouvert ses portes le 1er Juillet 2020 et les fermera le 31 décembre 2021. Pas définitivement non, mais pour une durée de plusieurs semaines.

La forte progression des indicateurs et les sollicitations des différent·e·s acteur·ice·s du territoire prouvent la pertinence de notre approche croisée précarité - isolement - violences et l’accueil en non-mixité des femmes isolées.

Malgré cela, Au Tambour ! reste le seul lieu non-mixte sur la Métropole de Lyon.

Nous avons fait le job de lanceuses d’alerte en abordant la question des précarités par le prisme du genre. En pensant l’accueil des femmes non-accompagnées d’enfants, nous avons révélé un véritable impensé des politiques publiques.

Depuis 18 mois, nous voyons et alertons sur la situation des femmes.

Nous avons vu les portes d’Au Tambour ! s’ouvrir 2075 fois et avons rencontré 245 femmes. De tous âges, isolées, précaires, sdf, sans droit ni titre. Des femmes qui subissent des violences. Qui sont violées. Qui portent les marques de situations compliquées.

Accueillir la parole de 245 femmes c’est beaucoup. C’est un honneur, c’est fort et puissant de rencontrer ces femmes résiliantes.

Nous n’avons pas vocation à réparer tous les trous dans la raquette et ne pouvons ni ne voulons être à la fois lieu de partage, accueil de jour traditionnel, cellule de soin psy, meilleur spot d’accès à l’hygiène et au bien-être. Le « en même temps » n’est pas une option.

Entre 245 histoires de violence, c’est trop.

Trop de femmes sont concernées : il est temps que les pouvoirs publics et les associations têtes de réseaux réagissent et s’emparent de la question du genre dans les politiques d’accueil, d’accompagnement et d’hébergement des personnes en situation de précarités. Il est de notre responsabilité d’alerter encore et d’affirmer que la non-mixité est un moyen nécessaire dans la prise en charge des femmes. Nous avons atteint nos limites et celles de l’accueil inconditionnel pour Au Tambour ! Notre promesse d’assurer un lieu safe et apaisant a été bousculée.

Au Tambour ! est une jeune et petite structure qui répond à un vrai besoin sur le territoire.

Cependant, malgré le soutien affiché de femmes et d’hommes politiques (le 8 mars notamment), il a été difficile depuis juin d’assurer notre mission dans de bonnes conditions : complexe quand la trésorerie ne couvre pas plus d’un mois de fonctionnement.

C’est grâce aux financeurs privés que nous entreprenons et avançons depuis 2020. Cette année encore, ils nous ont permis de sortir la tête de l’eau :

➡️ Fondation Abbé Pierre ∙ Fondation des Femmes ∙ Fondation de France∙ Fondation Lila Lanier

L’incertitude permanente dans laquelle nous plonge l’attente des réponses aux demandes de subventions publiques participe à notre épuisement. L’impossibilité de se projeter en terme de recrutement aussi. Nous avons toujours eu conscience des limites (voire de l’obsolescence) d’un statut datant de 120 ans et de son mode de financement.

Aujourd’hui, nous avons besoin d’un temps de respiration, d’une prise de hauteur pour repenser notre modèle.

Ces 18 mois nous ont beaucoup appris, on a ressenti très fort la puissance des femmes et compris le sens du mot « Sororité ».

Résiliantes et agiles, nous allons construire à partir de notre vécu et de l’expertise acquise une version améliorée d’Au Tambour ! et revenir en 2022 pour faire encore plus de bruit pour les femmes.


Magali Michel & Eva Amatucci — Co-Présidentes

Anne Kahlhoven & Charline Rico —Co-Directrices

10 vues0 commentaire